www.corridors.biz

Corridors de commerce



Les corridors de commerce sont nés de la conviction profonde que des initiatives conjointes des milieux d'affaires et des gouvernements sont parmi les plus importantes solutions aux nombreux défis posés par la mondialisation des marchés et par la sécurité de nos frontières. Les corridors de commerce s'inscrivent dans un vaste mouvement de coopération économique Nord-Sud auquel participent toutes les régions transfrontalières canado-américaines d'est en ouest du continent.

Les États-Unis constituent, et de loin, notre principal partenaire commercial puisqu'on y expédie 73 % de nos exportations sur les marchés étrangers. Environ les deux tiers des exportations québécoises sont destinées aux États du Nord-Est et du Midwest.

Au départ, le plan d'action de la FCCQ prévoyait l'établissement d'organisations de corridors de commerce avec les milieux d'affaires des deux principaux partenaires commerciaux du Québec, à savoir l'État de New York et la Nouvelle-Angleterre. Le Corridor Québec - New York a été mis en place en 2001. Le Corridor Québec - Nouvelle-Angleterre est en voie de formation : une première entente est intervenue avec le Vermont en 2006 alors qu'une seconde a été conclue avec le New Hampshire. Des ententes avec les quatre autres États devraient suivre au cours des prochains mois.

Les corridors verts

Les organisations de corridors de commerce constituent un outil important pour améliorer la situation environnementale du continent nord-américain, en particulier dans les grands axes de communication Nord-Sud. C'est dans cette perspective que, la FCCQ et la Plattsburgh-North Country Chamber of Commerce ont signé une entente précisant les termes d'une collaboration avec la Commission de coopération environnementale (CCE) de l'ALÉNA en vue de créer un corridor vert Québec - New York.

La CCE, dont le siège est à Montréal, s'intééresse aux liens entre le commerce et l'environnement et s'est donné récemment pour objectif d'utiliser les corridors de commerce pour promouvoir une meilleure harmonisation du développement économique et de la protection de l'environnement. Étant donné l'espace grandissant des préoccupations environnementales dans les stratégies d'entreprise, l'objectif de la FCCQ est de favoriser l'émergence de corridors verts. Quatre points de repères sont suggérés :

  • Changements climatiques, infrastructures de transport et agglomérations urbaines
    Les changements climatiques sont au centre des enjeux environnementaux. Quels seront leurs impacts sur les infrastructures de transport, notamment la navigation maritime, les portes d'entrée continentales, les agglomérations urbaines, les chaînes d'approvisionnement et les corridors de commerce ?
  • Croissance économique et transport
    Le transport est une des principales sources de pollution et d'émission de GES. Les infrastructures et les modes de transport sont à la base même des agglomérations urbaines, en plus de constituer la composante principale de la chaîne d'approvisionnement. Vu son impact sur l'environnement, comment réduire la part du transport, ou, en termes économiques, comment le découpler de l'économie (PIB), en particulier dans les agglomérations et dans les industries qui forment l'ossature des corridors de commerce ?
  • Les entreprises et l'environnement
    Les entreprises sont amenées à adopter des politiques et des pratiques environnementales. Comment peuvent-elles contribuer à mieux concilier développement économique, commerce international et protection de l'environnement ?
  • Les corridors de commerce et l'environnement
    La conciliation environnement et commerce international se réalise au sein de corridors de commerce et de régions économiques. Ces lieux privilégiés permettent une synthèse des trois points de repères précédents : l'impact des changements climatiques, le découplage du transport et de l'économie (PIB) et les politiques et pratiques environnementales des agents économiques.

Le corridor du savoir

Le corridor du savoir constitue un partenariat économique et culturel entre l'État de New York, les États de la Nouvelle-Angleterre et le Québec. Mis sur pied par des leaders du monde des affaires et de l'éducation, ce partenariat cherche à créer des ouvertures économiques et culturelles.